Nur noch diesen Donnerstag und Freitag von 20 bis 23 Uhr!
 
 

Foto: NN
 
 
 
 

Antoine BIROTCURIEUSES MÉCANIQUES
 
 
Vernissage: 13. April 20Uhr
 
13. bis 29. April 2016 – Do/Fr/So 20 – 23Uhr

 
 
 

Außer Schöpfer von Spektakeln und Installationen, ist der
Musiker und Komponist Antoine Birot ebenfalls Erfinder und
Konstrukteur von Maschinen, die der Erzeugung von Träumen
und dem Erwecken des Imaginären gewidmet sind.
 
Eine selbstständige Maschine, deren einziger Meister der
Künstler selbst ist; von der Idee über die Struktur bis
zum Bau. Von da an wird sie zu Objekten in Bewegung. Die
Objekte, aus denen sie aufgebaut ist, sind bald eine Puppe
aus Bronze, bald ein Bleistift, ein Löffel, ein ausgeform–
ter Arm, eine Struktur.
 
Zusammen charakterisieren sie eine elementare Geste. Die
Nicht–Existenz eines Inhalts erlaubt es, den Fokus auf die
Handlung zu setzen, die eine Verlockung zur Schlichtheit
und zum Wesentlichen enwickelt.
 
Die Bewegung und der Klang, in ihrer Wiederholung und Dauer,
diese gewisse Latenz, eine Saumseligkeit, die aus der mecha–
nischen Geste etwas poetisch Lebendiges macht. Sie wird heim–
gesucht von einem Wunsch zur Ewigkeit. Und dennoch ist die
Maschine im Gegenteil aus dem Wunsch zur Abschaffung gearbei–
tet. Ihre Emergenz wird unterfüttert von der Panne, der Kata–
strophe, dem Tod, der ihr droht.
 
 
 
 
 

 
 
 
 
Créateur de spectacles ⁄ installations, musicien et compositeur, tant dans les domaines des musiques improvisées que des musiques du Monde, Antoine Birot est aussi concepteur–constructeur de machineries destinées à produire du rêve et éveiller l′imaginaire. Il présente son théàtre de curieuses mécaniques, fait de rouages poétiques où il se joue, avec luminosité, de l′art du mouvement (perpétuel).
 
Si l′on considère que la machine sert à effectuer certaines tàches, certains travaux, loin du robot, nouvelle technologie copie conforme de l′humain, la machine d′Antoine Birot suit une nostalgie de la mécanique. Une machine autonomeoù le seul maître est l′artiste lui-même de l′invention à la production en passant par sa structure.
 
La machine est traditionnellement perçue par sa fonction utilitaire. La complexité de nos rapports avec la machine suscite à la fois une fascination euphorique et ludique et une sourde inquiétude, une sombre menace. On est grisé par les perspectives ouvertes par la machine : on peut aller plus loin, plus vite, parcourir et conquérir le monde, voire l′espace, ou mieux encore, créer des mondes parallèles. Dans l′univers des constructions d′Antoine Birot, cette fonction même est remise en question, proposant ainsi tout un champ nouveau d′appréhension de la machine qui devient lieu de tous les imaginaires possibles.
 
De là, elle devient objets en mouvement. Les objets constitutifs sont tantôt un pantin en bronze, un crayon, une cuillère, tantôt un bras articulé, une structure.
 
Chaque installation permet de faire un focus sur l′action qui révèle un attrait pour la simplicité et l′essentiel en marge d′un rituel souvent opulent associé à la vie. Le geste raconte une histoire, simple et continu. Chaque installation questionne notre rapport au monde, ce qui nous lie à la vie, les liens entre l′homme et la machine, les éléments dépouillés, constitutifs de ces sculptures de la suggestion, renvoient très distinctement à une modestie sociale.
 
En enlevant tous éléments symboliques, le public peut tourner autour de ces pièces et se laisser emporter par l′abstraction qu′elles en dégagent. Le mouvement et le son répétés et continu. Telles une latence, une lenteur qui transforme ce geste mécanique en poétique du vivant. Elle est hantée par un désir d′éternité. Et pourtant, La machine, au contraire, est travaillée par un désir d′abolition. Son émergence est doublée par la panne, la catastrophe, la mort qui la menace.
 
 
 
 
 


Foto: NN
 
 
 
 
Öffnungszeiten: Do/Fr/So 20 – 23Uhr
oder auf telefonische Anfrage via 030⁄56 82 89 31
 
Schudomastr. 38 ⁄ 12055 Berlin⁄Rixdorf
S-Bahn Sonnenallee ⁄ Bus M41 bis Mareschstrasse

 
 
 
 
 
 

 
 
 
 

 

 

 

 
 
Fotos: HD Seibt, 2014
 
 
 
 

 
 
 
 
 

  Entrée   Künstler/innen   Chronik   Kontakt   Datenschutz   Impressum   Info

 
 
 
 
 
 
 
 
 
   —> JazzKeller